|
Pour visiter ce site vous devez avoir l'âge légal pour acheter et consommer de l'alcool
Entrer

Histoire

L’évolution d’un vignoble

Sous l’inspiration d’Apolline, la Maison Henriot a la volonté d’élaborer de grands Champagnes, reflets du vignoble alliant générosité, élégance et distinction.

img

1640

La famille Henriot s’installe en Champagne


Après avoir quitté sa Lorraine natale, la famille développe à Reims son négoce originel de drapier auquel elle ajoute très vite celui du vin. Devenue un négociant reconnu en Champagne, la famille Henriot investit dans des terres de vigne et cultive sa connaissance du savoir-faire viticole.

1718

Publication du traité « Manière de cultiver la vigne et de faire le vin en Champagne »


Cet ouvrage se révèle être une source de connaissances et d’inspiration pour Apolline Henriot. Il est attribué au Chanoine Godinot, grand-oncle d’Apolline.

« Illuminer ses Terres par la création d'un grand Champagne »

Apolline Henriot

alt
alt
alt

Apolline

L'inspiration d'une Maison

1808

Apolline fonde la Maison Henriot


En 1808, c’est Apolline Henriot, jeune veuve de Nicolas Henriot, qui fonde sa maison de Champagne. Cela fait alors 14 ans qu’elle accompagne son mari dans la conduite des affaires de négoce de draps et de vins. Le Champagne coule depuis longtemps dans ses veines : son père possède des vignes et son grand-oncle, le Chanoine Godinot est un scientifique dont le traité de viticulture de 1718 fait référence. Propriétaire de Terres de vignes au coeur de la Montagne de Reims à Verzy, Verzenay et Mailly-Champagne, Apolline porte un amour profond pour la Champagne, la beauté de ses vignes et de ses paysages.

alt

1880

L’union des deux vignobles


Paul Henriot, arrière-petit-fils d’Apolline, se marie en 1880 à une jeune femme issue de la Côte des Blancs, Marie Marguet. Cette union amorce une réelle transition du vignoble Henriot. En effet, jusqu’alors, il était exclusivement composé de trois crus de la Montagne de Reims plantés en Pinot Noir. Avize, Le Mesnil-sur-Oger, Chouilly, trois crus plantés en Chardonnay de la Côte des Blancs, se greffent alors et viennent ainsi dessiner une nouvelle carte du vignoble Henriot.

1920

Le projet de connaissance des sols


De nombreux membres de la lignée d’Apolline Henriot, fondatrice de la Maison Henriot, formés comme ingénieurs agronomes, ont contribué à développer le savoir-faire et à renforcer les soins apportés à la vigne. Dès 1920, la famille procède à de nombreuses fosses pédologiques afin d’analyser les sols. Résolument novatrice, la Maison Henriot lance un projet de connaissance des sols à cette époque.

1970

La diversité des vins de réserve


Au début des années 1970, Joseph Henriot, 7ème génération de la famille, décide d’enrichir la collection des vins de réserve de la Maison Henriot initiée par Apolline Henriot deux siècles auparavant.

Depuis plus de deux siècles, la Maison Henriot perpétue ces créations précieuses qui reflètent les plus beaux moments de l’histoire de la Champagne.

Alice Tétienne

Cheffe de caves de la maison Henriot

2020

Le projet Alliance Terroirs


Renforcer sa connaissance du vignoble, adapter ses pratiques viticoles, intégrer l’engagement environnemental dans une aire de réchauffement climatique, contribuer à la pérennisation de la Champagne, tels sont les enjeux du projet global Alliance Terroirs initié et coordonné par Alice Tétienne depuis 2020.

alt

« Il n’y a pas de recette avec le vivant, avec la nature, mais des bonnes pratiques à adopter, respectueuses et engagées »

Alice Tétienne